Noces de sables

J’ai écrit cette pièce dans l’urgence et désire qu’elle soit représentée de la même façon.
Sur le fond de guerre du Golfe, quelques jours avant l’expiration de l’ultimatum du 15 janvier 1991, ce qui m’a amené à écrire cette pièce a été la lecture d’un fait divers dansLe Monde . Cet article relatait le mariage par téléphone d’un G.I. perdu quelque part dans le désert d’Arabie Saoudite, avec sa fiancée, perdue elle aussi quelque part dans une grande ville américaine.
Pour que cette noce soit heureuse, on leur accorda, une fois la cérémonie accomplie par le Maire, un tête-à-tête de vingt minutes au téléphone. Les personnages seront français, c’est ma façon d’être patriote.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail